Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 22:19

Selon Bloomberg (14 Juin), pour le deuxième mois consécutif, la croissance du nombre d'abonnés à Facebook s'est ralentie (selon la dernière livraison des statistiques du site Inside Facebook). "Le réseau social a même perdu en mai des abonnés dans plusieurs grands pays, et notamment aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, 6 millions d'utilisateurs ont ainsi abandonné le réseau social le mois dernier : leur nombre est tombé de 155,2 millions fin avril à 149,4 millions fin mai. C'est la première fois que Facebook perd des «amis» aux Etats-Unis, note Inside Facebook. Au Canada, ce sont 1,5 million d'abonnés qui se sont évaporés, tandis qu'au Royaume-Uni, en Norvège et en Russie, le nombre d'utilisateurs a baissé de plus de 100.000. Depuis sa création en 2004, Facebook n'avait cessé d'affoler les compteurs. Il y a moins d'un an, la société créée par Mark Zuckerberg revendiquait 500 millions d'«amis». Ils sont aujourd'hui 687 millions. Leur nombre continue à augmenter tous les mois, mais la croissance vient désormais plutôt des pays «en retard» dans l'utilisation du réseau social : le Mexique, le Brésil, l'Inde, etc. Selon les analystes d'Inside Facebook, la croissance des abonnés au réseau social marque le pas à partir du moment où le taux de pénétration atteint environ 50% de la population."

La presse s'est emparée de cette information à l'encontre de toutes les tendances jusque là prévues sur Facebook. Une espèce de revanche contre LE phénomène de l'Internet après Google, contre ce succès incontestable valorisé près de 80 miliards de dollars malgré un chiffre d'affaire très faible, suscitant jalousie, incompréhension, curiosité. Un certain retour à un ordre "plus juste" face à un phénomène non maîtrisé qui fait souvent peur aux entreprises, ax organisations, aux hommes/femmes politiques, aux gouvernements....

Et pourtant, la perte d'utilisateurs chez Facebook n'a rien d'exceptionnel! Chaque entreprise en phase de maturité mesure son taux de "churn", à savoir le pourcentage de ses clients qui la quitte tous les ans. Dans le domaine de l'Internet, ce taux de Churn est de 1 à 2%. Facebook a été crée en 2003, soit il y a huit ans. C'est donc aujourd'hui une entreprise qui est devenue plus mature, et dont le marché aussi a suivi la même évolution. Elle rentre donc dans ce fameux mécanisme classique du churn. Un bref calcul: 1% (le taux de churn) du nombre total de "clients" Facebook (soit 600 millions de membres) correspond à 6 Millions d'utilisateurs perdus: c'est exactement le chiffre annoncé par Bloomberg!

Donc pas de panique! Facebook a encore de beaux jours devant lui....En revanche, Facebook, comme plus généralement les réseaux sociaux aujourd'hui, doivent peut être, comme toutes les entreprises du monde, s'intéresser à des concepts clés du marketing, comme la satisfaction, la fidélité, ce qu'on appelle plus globalement le CRM (Customer Relationship Management)...A suivre donc!

Partager cet article

Repost 0
Published by christine balague - dans Réseaux sociaux
commenter cet article

commentaires